Facteur Céleste : marque éthique et ethnique.

mai 14, 2019 0Commentaire Blog accueil

Facteur Céleste propose des créations uniques. Elles sont fabriquées de façon artisanale par des femmes du Burkina Faso, à partir de sacs plastiques recyclés.

Comment ?

Les créations sont réalisées à la main et au crochet. Par exemple, il faut 5 à 7 jours de travail pour concevoir une corbeille.

Tous les matériaux sont travaillés sans teinture. Ils sont utilisés tels que trouvés, juste nettoyés et découpés. Au Burkina Faso, les sacs plastiques disponibles au quotidien sont avant tout blancs et noirs. Ce sont les couleurs de bases des collections.

Qui fabrique et où ?

Cinquante-deux femmes travaillent au sein de quatre ateliers. Trois ateliers se situent à Ouagadougou, et un dans la ville de Po dans le Sud du pays.  Au-delà de la fabrication, les femmes se chargent également de la collecte et contribuent ainsi au nettoyage des rues.

Les artisanes travaillent à domicile ou bien à leur atelier référent. En plus de leur salaire 30% plus élevé que la moyenne nationale, elles bénéficient d’une mutuelle santé, d’un accès privilégié au dispensaire le plus proche, d’une allocation de rentrée pour les enfants scolarisés. Elles suivent également des cours d’alphabétisation, et des formations spécifiques relatives à la gestion, au développement d’une collection…

Quelle est l’origine de Facteur Céleste ?

Delphine Kohler créée la marque Facteur Céleste en 1992 à la suite d’un voyage en Afrique. Elle est rejointe en 2013, par Elise Vanweydeveldt, qui reprendra les reines de cette entreprise en 2017. Depuis, Facteur Céleste continue d’innover. Avec la diminution du nombre des sachets plastiques (ils sont interdits en France depuis 2017 et se rarifient au Burkina Faso), la marque développe l’utilisation des bouteilles plastiques recyclées ainsi que des chutes de toile de coton induit.

Sélection Facteur Céleste